La mémoire vive, ça sert à quoi ?

Actuellement, l’évolution de l’ordinateur connaît un succès. Il est répartit en deux parties bien distincte : hardware pour les matériels et software pour les logiciels et applications. La mémoire vive s’intègre dans la partie du hardware. Mais qu’est-ce qu’une mémoire vive ? A quoi sert-elle ?

Qu’est-ce qu’une mémoire vive ?

La mémoire vive ou RAM est un mot anglais signifiant « Random Access Memory » se traduit en français par « Mémoire à accès aléatoire ». Elle se trouve et doit être présent dans un ordinateur. La RAM est donc une mémoire informatique qui permet de stocker des données provisoirement et lors de traitement. Elle se présente sous forme de barrette où des circuits sont imprimés en rectangulaire. Elle se pose et se branche sur la carte mère d’un ordinateur. La mémoire vive d’un ordinateur a deux aspects : SO-DIMM pour les ordinateurs portables et DIMM pour les bureaux.

La mémoire vive, à quoi sert-elle ?

La mémoire vive est importante et obligatoire pour qu’un ordinateur puisse fonctionner. Elle permet de stocker et de relire de façon rapide les données afin de lancer des programmes installés dans un ordinateur. Son principal rôle est donc de placer les informations qui sont traitées par le processeur. De ce fait, plus il y a de capacité de mémoire vive plus l’utilisation et l’exécution de l’ordinateur sera vite, fluide et multitâche.

Caractéristiques et quelques types d’une mémoire vive

La RAM est exprimée en Gigaoctet ou Go qui est capable d’exécuter des programmes à 10 Go par seconde. La RAM ou mémoire vive s’oppose à la mémoire morte. C’est-à-dire lorsque l’alimentation électrique est coupée les informations et données de la mémoire vive sont perdues tandis que pour la mémoire morte les données sont conservées même si le courant est coupé. La mémoire vive se caractérise aussi par sa rapidité d’accès qui sert d’envoyer rapidement les données vers le processeur. Elle est aussi volatile car si l’alimentation électrique est éteinte les données sont perdues.

Ensuite, il existe deux types de mémoire vive : la mémoire vive statique et la mémoire dynamique. La SRAM (Static Random Access Memory) est un exemple d’une mémoire vive statique. Elle est très rapide, volumineuse, mais elle consomme beaucoup d’électricité et elle est aussi chère au niveau du marché.

La SDRAM (Synchronous Dynamic Random Access Memory) est une mémoire dynamique. Elle est utile pour la mémoire principale et les vidéos. Elle remplace les anciennes modèles de mémoire qui sont souvent utilisée pour les ordinateurs anciens.

Faire appel aux services d’un standard téléphonique professionnel ip
Trouver un spécialiste en solutions réseaux